5-rentokil-medewerkers

Service technique

À votre écoute 24/7. Demandez votre devis gratuit au 0800 20 124  ou par e-mail

Un technicien qualifié toujours près de chez vous

Intervention rapide, discrète & en toute sécurité

Votre partenaire certifié en soutien d'audit (HACCP, BRC, AIB...)

Vision d’un expert

Bert Verbruggen, Quality & Development Manager, travaille chez Rentokil depuis 1982. Sa longue expertise dans la lutte contre les nuisibles fait de lui notre expert Pest Control par excellence.

Quand avez-vous commencé à vous passionner pour la lutte contre les nuisibles?

Dès le premier jour que j’ai passé chez Rentokil, je me suis pris de passion pour la lutte contre les nuisibles. Avant mon entrée chez Rentokil, je m’occupais professionnellement parlant de la culture de cyclamen (une sorte de fleur) ensemble avec mon beau-frère. Dans ce secteur on utilisait beaucoup d’insecticide et de fongicides, mais mon réel intérêt de la lutte antiparasitaire s’est développé chez Rentokil.

Quel est le meilleur aspect de votre travail?

L’aspect le plus passionnant dans ma fonction est autant de trouver la meilleure solution au problème de nuisibles qui se pose que de développer des méthodes de prévention pour que les nuisibles n’aient aucune chance. J’apprécie surtout le fait qu’aucun jour ne se ressemble.

En quoi consistait votre première fonction chez rentokil et quand avez-vous rejoint l’entreprise?

J’ai commencé chez Rentokil le 1 avril 1982 comme technicien pour la lutte contre les nuisibles. J’ai donc acquis pas mal d’expérience au fil des années dans l’univers de la lutte contre les nuisibles. Plus tard –en 1995- je suis devenu superviseur et j’ai pris la responsabilité de toute une équipe de spécialistes dans la lutte contre les nuisibles. En mai 2010 j’ai suivi à Raymond Van de Gaer comme Service Manager Nord. Depuis 2013 je suis devenue Quality & Development Manager au niveau national.

Quel est pour vous personnellement le défi le plus important?

Le plus grand défi de mon métier est de résoudre les problèmes de nuisibles chez le client de façon sure et écologique. Je veux donner aux techniciens Pest Control en Belgique et au G-D de Luxembourg une formation théorique et un accompagnement pratique nécessaires pour pouvoir fournir un travail d’excellence chez le client sans mettre en danger leur propre santé ou sécurité et sans nuire à l’environnement. L’introduction, le suivi et l’évaluation de nouvelles technologies et outils font également partie des défis de demain. Le métier du Pest Control est loin d’être aussi simple que les gens se l’imaginent. Cette fonction nécessite beaucoup de formation. Nous sommes parfois obligés, même si on essaye d’éviter le plus possible, de manipuler des produits toxiques.

Quels seront les plus grands défis auxquels le secteur de la lutte contre les nuisibles sera confronté les 5 prochaines années?

Selon moi le plus grand défi dans le secteur de la lutte contre les nuisibles est d’évoluer des traitements curatifs vers le conseil des clients en matière de prévention pour éviter tout problème de nuisibles à la base. A travers cette collaboration entre l’expert et son client pourra s’installer un partenariat efficace. Les réglementations et la législation concernant l’utilisation de biocides deviennent de plus en plus sévères. Selon moi c’est une tâche qui incombe à Rentokil de sensibiliser les pouvoirs publics que les professionnels de la lutte contre les nuisibles en Belgique disposent d’une formation sérieuse qui leur permet de manipuler des biocides, bien que ce ne soit pas le cas dans toutes les entreprises Pest Control. Peut-être les biocides interdit actuellement pourraient ainsi être réintroduit : ce ne sont pas de mauvais produits ou dangereux, il n’y a qu’une mauvaise utilisation qui peut en être faite.

J’ai cru comprendre que vous vous intéressiez aux animaux sauvages. comment traduisiez-vous cela dans votre travail?

Ce n’est pas parce que je travaille dans une entreprise de Pest Control, que je n’aime pas les animaux. J’apprécie beaucoup la faune et la flore et je n’éliminerai jamais un animal ou un organisme vivant s’il n’existe pas une raison sérieuse. Il n’y a rien de plus beau qu’un animal dans son biotope naturel. Il ne faut lutter contre les animaux qu’une fois qu’ils représentent une nuisance. Une souris dans les prairies n’a jamais dérangé personne. Mais quand elle se promène dans l’atelier d’un boulanger, dans les cuisines d’un restaurant ou dans les installations informatiques, ce n’est plus la même histoire. Les nuisibles peuvent être à l’origine de dégâts importants et répondre des maladies.

Votre département accomplit des t ches très variées telles que la formation et la gestion de la qualité. quelle est la mission la plus importante pour l’année à venir?

Le plus grand projet est de faire le suivi et l’évaluation de notre nouveau système très innovant Connect. Celui-ci est déjà installé dans une dizaine d’entreprises. Par ailleurs il y a aussi le perfectionnement de notre système informatique PestNetOnline qui va exiger toute notre attention.